mercredi 4 mars 2015

Le problème des purées

Ces jours-ci, je cuisine des purées pour bébé. Mon congélo est plein de petits cubes de toutes les couleurs. C'est super appétissant! :)

Cependant, je remarque un problème de fond avec la bouffe de bébé.

Pour créer des purées bien soyeuses qui rendront le bébé heureux, il faut passer les aliments au robot culinaire. Or, chaque fois que je pars le robot culinaire, ça fait peur au bébé et ça le rend malheureux.

C'est pas au point cette histoire...



lundi 23 février 2015

La mort plutôt que les impôts?

Dans la vie, dit-on parfois à la blague, il y a deux certitudes : la mort et les impôts. Et plusieurs écrivains, placés devant le casse-tête que les impôts constituent pour eux, ont parfois envie de choisir la mort, histoire de couper au plus court.

Mais, rassurez-vous, il est possible de s'en sortir sans avoir envie de se pendre.

Premièrement, il faut lire le Guide des impôts de l'UNEQ. Et le relire. Et le relire encore. (En résistant à la tentation de boire de l'alcool pour que ça passe mieux). Ensuite, on va consulter l'excellent billet de la Sorcière. Et on relit le guide une dernière fois.

Ensuite, on fait ses impôts de son mieux. En cas de doute, sur l'admissibilité d'une dépense, on s'abstient de la réclamer. Ou on appelle à l'UNEQ pour avoir une confirmation. On envoie le tout.

Et quand on reçoit une lettre qui nous demande une cotisation supplémentaire parce qu'on supposément oublié de déclarer des revenus de placement, on lève un sourcil sceptique. Des placements? Nous, pauvres écrivains?

On regarde le montant qu'on a supposément oublié de déclarer. On fouille dans nos archives de l'année dernière. On découvre qu'on a reçu, de maisons d'édition, des feuillets T5 pour des droits d'auteur qui donnent un total équivalent à ces supposés revenus de placement non déclarés. On a soigneusement déclarés ces droits d'auteur, avec les autres, en tant que "revenu d'entreprise". On regarde le libellé du feuillets T5 : "Revenus de placement". On regarde la boîte où nos droits d'auteur ont été inscrits. Boîte 17. On fait une petite recherche en ligne. "Dividendes de source canadienne, comprend notamment [...] droits d'auteur pour la publication d'un ouvrage". Ah, voilà!

On consulte à nouveau le Guide de l'UNEQ. On y apprend que les agences du revenu font souvent l'erreur de confondre les droits d'auteur avec des revenus de placement. On explique dans le guide comment faire corriger l'erreur. Essentiellement : faut envoyer une lettre qui explique la situation.

On s'exécute.

On attend.

On espère que les intérêts ne seront pas trop élevés si notre explication est refusée et... on attend.

On attend.

Et on reçoit finalement une lettre qui dit que nos explications sont acceptées et que l'avis de cotisation supplémentaire est annulé!

On fait une petite danse de la joie! :)

Pis on se dit que ça vaut pas la peine de vouloir mourir à chaque fois qu'on fait ses impôts. C'est pas si compliqué que ça.

... Presque, mais pas tout à fait! ;)

(Et ok, avouons-le, on formule secrètement une promesse : le jour où on devra s'inscrire à la TPS/TVQ parce qu'on aura dépassé le seuil de petit fournisseur, on se paiera un comptable!)

vendredi 20 février 2015

Ma puce a six mois

Ma puce vient d'avoir six mois et je réalise que ça fait longtemps que je ne vous ai pas donné de ses nouvelles. (Pour les trois lecteurs que ça intéresse! ;)

Eh bien, après tous nos déboires des premiers mois, elle va (enfin) super bien.

Après avoir consulté un ostéo, un chiro et un physio, tout le monde en est venu à la conclusion que la tête un peu plate de mon bébé était causée par un simple favoritisme de la puce envers son côté droit. Ça se place tranquillement (et tout seul) depuis ce temps-là. Par contre, l'aventure m'a permis de voir que le milieu médical priorise les physio sur les ostéo et lève un sourcil sceptique quand on lui parle de chiro. Je trouve ça assez spécial, sachant qu'il faut une technique pour être physio ou ostéo, mais un doc pour être chiro. Et pour avoir vu les trois agir avec ma puce, je continue à préférer le chiro. Ça coûte moins cher et on a vu instantanément des résultats (elle avait une vertèbre du cou légèrement coincée, ce que les deux autres professionnels avaient ignoré). Et pour ceux qui ont peur des chiros, quand ils traitent un bébé, ils y vont avec le bout des doigts, alors pas de panique, y'a rien qui craque.

Récemment, la puce s'est mise à dormir à la nuit grâce à deux soirs d'application de l'horrible, mais ô combien efficace, méthode 5-10-15, que mon chum a insisté pour essayer un soir où j'étais complète épuisée (parce que ça faisait trois nuits que la puce se réveillait aux heures, en plus de refuser d'être déposée dans son lit entre 22h et 1h du matin). Maintenant, elle dort dix heures de suite! :) Un seul problème : elle les dort entre 19h et... 5h du matin. Mon chum et moi, tous les deux oiseaux de nuit, on se demande comment ça se fait qu'on a mis au monde une couche tôt/lève tôt pareille! Enfin, on se console en se disant que vers 13 ou 14 ans, ça va se placer... ;)

À part ça, ma fille mange ses céréales et ses purées avec appétit. En fait, une fois assise dans sa chaise haute, elle essaie d'attraper avec sa bouche tout ce qui passe près de ses lèvres : la cuillère, le bec de son verre, la débarbouillette destinée à la nettoyer, nos doigts... Ce dernier item est problématique, parce que sa première dent vient de percer, pis elle est coupante en tabouère!

Elle déteste qu'on la place sur le ventre (c'est plus forçant), alors elle ne rampe pas encore. Depuis quelques jours, elle a commencé à esquisser le mouvement pour se retourner sur le ventre, mais on dirait qu'à mi-parcours elle réalise "Ah non, si je continue comme ça, je vais être pognée sur le ventre", alors elle retourne sur son dos. Un moment donné son envie d'explorer son environnement devrait l'emporter sur sa petite paresse! ;)

En plus du reste, elle a découvert comment rire, elle essaie de me donner des bisoux (c'est tellement baveux et attendrissant!), elle met ses deux bras autour de notre cou pour nous faire des câlins et, après quelques protestations contre le destin cruel qui lui a assigné des parents écolo, elle s'est acclimatée à ses couches lavables (plus douces pour sa petite peau fragile). On n'est pas complètement venus à bout des zones de peau sèche et crevassée sur ses joues, mais on continue le combat à grands coups de crème hyper-hydratante (ça devrait disparaître tout seul quand elle aura environ un an).

Mon chum est toujours en congé parental, alors on essaie de se la couler douce et de profiter de notre temps ensemble et avec la puce, entre deux brassées de lavage.

Notre quotidien ressemble pas mal à ça...
C'est pas mal tout. Et vous, ça va? ;)

lundi 16 février 2015

Plume mercenaire

Il y a quelques semaines, j'ai reçu ma deuxième commande de nouvelle! :) (La première ayant été pour la micro-nouvelle qui est parue dans le numéro spécial de Solaris)

Cette fois, on me demande un texte noir. Yé! :) J'aime ça écrire des trucs durs, fatalistes, grinçants et déprimants! :p

Lors de la première commande, j'avais eu des sueurs froides. Est-ce que j'arriverais à livrer la marchandise, à être inspirée "sur demande", à respecter les contraintes?

Maintenant que je travaille sur mon second texte, je me rends compte que mes angoisses étaient ridicules : j'ai toujours aimé travailler avec des contraintes, alors la date de tombée de la commande ne devient qu'un facteur stimulant de plus! :)

Amenez-en des commandes! Ma plume est fort à l'aise dans les emplois de mercenaire! :)

Par contre, pendant ce temps-là, mon roman policier n'avance toujours pas...

mardi 10 février 2015

Ironie glutineuse

Ah tiens, je me rends compte que je vous ai pas raconté ça...

Vous le savez, voilà maintenant trois ans que mon chum et moi traquons le gluten avec acharnement. Le seul blé qui entre chez nous réside dans mon pain tranché et mes céréales, sous surveillance constante. Avant d'aller manger chez des amis, on les appelle pour connaître le menu du souper et, souvent, on leur demande la recette exacte pour leur dire quels aliments pourraient poser problème. Une fois rendus sur place, on arrache pratiquement les pots d'assaisonnements ou de vinaigrette des mains de nos hôtes pour lire les petits caractères. On assoit mon chum au bout de la table pour éviter que le panier de petits pains ne soit passé au-dessus de son assiette et y laisse des miettes.

Et malgré tout ça, récemment, mon chum s'est intoxiqué au gluten.

Et on a fait ça tout seuls, chez nous, comme des grands. Assez ironique merci!

On visitait pour la première fois une épicerie grano-chic qui offre une grande sélection de trucs sans gluten. On choisissait un gâteau de fête pour mon chéri. On a ramassé un gâteau au fromage de la marque Sweets from the Earth. On connaissait la marque. On s'était déjà régalé de leurs produits. On était confiants.

Ce soir-là, après avoir fini de dévorer le gâteau (qui était vraiment délicieux) on a remarqué que la boîte, à l'emplacement où nous étions habitués de lire "Sans gluten", portait la mention "Sans noix". Euh... On a retourné l'emballage et lu tous les ingrédients. Et c'est alors que l'un d'eux nous a sauté aux yeux : épeautre. Comme dans "c'est pas du blé, mais c'est plein de gluten pareil".

Et merde!

C'est ainsi que nous avons découvert que Sweets from the Earth a une vaste gamme de gâteaux sans gluten, mais également une vaste gamme de gâteaux sans noix. Et leurs emballages sont quasiment identiques!!! Ça leur tentait de varier un peu la couleur?!? Ou juste le design?!? Comme ça, quand les épiceries les mettent pêle-mêle dans le frigo, on courrait moins de risque.

Parce que ouais, on s'est aperçu que même dans cette épicerie grano, les produits "sans" (gluten, lait ou noix) étaient rangés tous ensembles. On est habitués que les épiceries régulières relèguent tous les produits "grano/bio/sans" à la même section, mais on s'attendait pas à ça dans cette épicerie plus spécialisée.

Enfin, bref, mon chum s'est heureusement tiré assez bien de cette intoxication. Par le passé, deux miettes de pain au gluten le mettait dans un état qu'on rencontre plus souvent chez le touriste imprudent qui boit l'eau du robinet pendant ses vacances dans le Sud. Cette fois, il s'est senti fatigué, nauséeux et il a eu des maux de ventre éprouvants, mais, au moins, il a continué à être à peu près fonctionnel. Cette réaction atténuée est attribuable à deux facteurs : 1- l'épeautre est relativement faible en gluten et 2- grâce au sérieux avec lequel il suit sa diète sans gluten, son système digestif a eu le temps de guérir un peu et donc il ne réagit pas aussi fort qu'avant.

Quand même, ça a été une façon fouaireuse de terminer sa soirée d'anniversaire! Mettons que le lendemain matin, il avait l'impression d'avoir eu 73 ans plutôt que 33!

vendredi 6 février 2015

Tu sais que (13)

Tu sais que tu n'as pas beaucoup de temps pour lire quand c'est la PAL (pile à lire) de ton chum qui descend plus vite que la tienne.

Tu sais que tu n'as vraiment pas beaucoup de temps pour lire quand les nouveaux Alibis et Solaris arrivent sans que tu aies pu finir les précédents.

Tu sais que tu n'as vraiment plus du tout de temps pour lire quand il te faut quatre semaines pour passer à travers un livre de conte pour enfant!

Mais c'est pas grave, parce que tu sais que, pour ta santé mentale, mieux vaut écrire que lire! ;)

Tu sais aussi que ton quotidien est vraiment répétitif quand tu as du temps pour écrire des billets de blogue, mais que tu ne trouves aucun sujet digne d'intérêt.

À moins que vous ayez envie d'entendre parler de purées, de couches lavables ou de l'utilité des centres commerciaux lorsqu'il fait -25 et que vous avez vraiment envie d'aller prendre une marche en poussette... :p

vendredi 30 janvier 2015

Évolution de la résistance à la fatigue

SEPTEMBRE (la puce a un mois)

Ami - Pis, comment ça va?

Moi (en gémissant) - J'suis fatiguéééééée! La puce s'est réveillée aux trois heures toute la nuit!


JANVIER (la puce a cinq mois)

Ami - Pis, comment ça va?

Moi (en souriant bravement malgré mes cernes) - Pas pire! La puce s'est réveillée aux trois heures toute la nuit!


Ce qui s'est produit entre les deux conversations? Une période de poussée de croissance où la puce se réveillait toutes les 90 minutes durant la nuit! Après ça, dormir 3 heures de suite, ça repose.

Enfin, on s'entend...