vendredi 24 octobre 2014

Pendant ce temps, dans le reste du monde

Mon univers, ces temps-ci, se résume pas mal à l'intérieur de ma maison, aux yeux de ma puce, à ceux de mon chum et aux commerces accessibles en poussette.

Mais une fois de temps en temps, je lis le journal sur Internet, histoire d'avoir des nouvelles du reste du monde.

Alors, pendant ce temps, dans le reste du monde...

L'Afrique se meurt de l'Ebola et l'épidémie est en train de se répandre.

L'État Islamique a ramassé les miettes des états secoués par le Printemps Arabe et instauré un régime de terreur auquel de nombreux pays répondent par les armes.

Et des terroristes locaux attaquent des militaires à deux patelins de chez moi et d'autres se rendent à Ottawa pour y fusiller à qui mieux-mieux.

Arrivée à ce point de ma lecture, d'habitude je ferme mon navigateur ou alors je me lance dans une recherche de type "Activités à faire avec un bébé de 10 semaines".

Si la civilisation doit s'éteindre pendant mon congé de maternité, j'espère au moins profiter à fond du temps qui me reste! ;)

mercredi 22 octobre 2014

Quand c'est pas une affaire, c'est une autre

Coudonc, on dirait que je suis en train d'apprendre la règle de base de la parentalité : quand c'est pas une affaire qui nous inquiète avec un bébé, c'est une autre.

Hier, rendez-vous chez le médecin pour constater que la peau de ma puce est redevenue à peu près normale. Faut encore lui mettre un peu de crème médicamentée, ainsi que des tonnes de crème hydratante, mais l'état général est en bonne voie de guérison.

Par contre, on fait remarquer au médecin qu'on a l'impression que notre fille a la tête un peu aplatie d'un côté. Le médecin confirme. Elle fait quelques manipulations avec la puce et comprend le problème : pour une raison inconnue, Éliane n'aime pas tourner la tête d'un côté. Alors malgré tous nos efforts pour la changer de position, elle dort toujours avec la tête orientée de la même façon, ce qui a aplati une zone à l'arrière de son crâne. Ça a aussi désaligné ses oreilles et elle semble avoir un œil un peu plus petit que l'autre (ça on avait remarqué depuis un bout de temps, mais on s'était fait dire que c'était normal). Bref, si on ne veut pas condamner notre puce à avoir une tête asymétrique pour le reste de sa vie, l'heure est grave.

Alors là, c'est le branle-bas de combat. Rendez-vous avec un ostéo, un chiro, un physio, demande de consultation à Ste-Justine...

Me semble que j'ai même pas eu le temps de me dire "Ouf, mon bébé va mieux" que j'ai déjà une nouvelle raison de m'en faire et de courir après les rendez-vous médicaux.

Rassurez-moi, c'est-tu normal?

mardi 21 octobre 2014

Dernières nouvelles

J'ai pas grand chose à raconter, alors je vais vous donner les dernières nouvelles en vrac.

Ma puce va mieux. La crème prescrite a fait disparaître les plaques sur son corps et est en train de venir à bout de celles sur ses joues. Le diagnostic était bon, faut croire, même si les médecins avaient pas l'air trop sûrs de leur affaire. On espère juste que ça ne reviendra pas. Preuve ultime que mon bébé est revenu à la santé, elle a recommencé à dormir des 6-7 heures. Ouf! C'était dur de se remettre à faire des nuits coupées en tranches de 3 heures après avoir connu le plaisir des nuits presque normales!

Changement que je n'espérais même plus : on dirait que mes efforts pour tirer mon lait et continuer à allaiter coûte que coûte sont en train de porter fruits. La puce s'était mise à s'agiter et à régurgiter beaucoup après chaque boire. On a diminué pas mal la quantité de lait maternisé qu'on lui donnait au biberon pour compléter l'allaitement et la situation s'est placée. Je n'ai plus besoin de lui donner de biberon pendant les boires de nuit et on commence à penser que d'ici la fin du mois, on pourra peut-être arrêter complètement les biberons complémentaires. Mettons que ça va pas mal nous simplifier la vie, surtout pour les sorties hors de la maison!

J'ai terminé la révision linguistique de Hanaken III. La prochaine étape, ce sera de vous présenter la page couverture. Puis de réviser les épreuves. Puis d'attendre que ce soit imprimé. Enfin, ça s'en vient. Et quand je vois ce qui se passe avec La Courte Échelle, ça ne me dérange pas de patienter après mon éditeur. Qu'il prenne le temps de soigner ses finances, je vais attendre mon tour pour le reste!

Une nouvelle écrite lors de l'atelier d'écriture 2011 paraîtra bientôt dans Solaris. J'en suis très fière, parce qu'elle a demandé une bonne réécriture, pour laquelle j'avais peu de piste. Il m'a fallu plusieurs années avant de comprendre quoi faire avec ce texte pour qu'il fonctionne, mais j'ai fini par y arriver toute seule! :)

J'ai hâte de commencer mon roman policier, mais je vais d'abord travailler quelques nouvelles débutées avant mon accouchement. Parce qu'il me reste encore des détails à placer dans ma tête. Et puis parce que j'ai pas encore tellement de temps chaque jour pour écrire. (C'est pas pour rien que le blogue souffre).

Côté lecture, mon chum et moi nous sommes mis à dévorer des bandes dessinées. On s'est notamment acheté l'intégrale des Lucky Luke scénarisés par Goscinny, histoire de remplacer mes vieux albums hérités de mon père qui tombaient en lambeaux. En les relisant, je comprends d'où me vient mon amour des westerns.

C'est pas mal tout de mon côté. Et vous, ça va?

mercredi 15 octobre 2014

Maladie mystère, prise deux

Bon, ben, après nous avoir inquiétés à sa naissance à cause d'une infection dont la nature n'a jamais été spécifiée, voilà que la puce nous fait faire du mauvais sang à nouveau.

Depuis deux semaines, elle avait des petites plaques rouges et sèches sur les joues. Quand on a vu son médecin la semaine passée, celle-ci nous a dit que c'était sans doute juste un peu d'irritation causée par la suce et de bien hydrater la peau, que ça allait passer.

Nous avons donc hydraté. Et hydraté. Et hydraté. Mais les plaques se sont étendues. Elles ont commencé à peler.

Vendredi dernier, on a constaté que la peau des paupières d'Éliane était rendue rouge et sèche elle aussi. Samedi, la puce avait les paupières tellement enflées qu'elle n'ouvrait les yeux qu'à moitié. Paniqués, on a pris sa température. Normale. On a appelé Urgence-Santé. Consulté un pharmacien. Conclusion de tout ce petit monde : continuez à hydratez la peau, lavez TOUS les vêtements et draps avec un savon ultra-doux sans parfum ni additif pour vous assurer que c'est pas une réaction allergique... et allez voir un médecin dès que possible, mais évitez les urgences, c'est la saison de la grippe.

Ben ouais, vous essayerez ça, vous, de voir un médecin pendant la fin de semaine de l'Action de Grâces!

C'est seulement hier, après avoir passé notre dimanche et notre lundi à appeler partout et à laver l'entièreté du contenu de nos placards, qu'on a finalement mis la main sur une place dans une clinique sans rendez-vous. Heureusement que les yeux d'Éliane avaient désenflés entretemps.

Trois médecins ont examiné la puce. Oui, oui, trois.

Leur diagnostic? Je cite "Euh, c'est ptêt une dermatite séborrhée. Ou la cinquième maladie. Ou autre chose. On va traiter comme si c'était la dermatite et on se revoie dans une semaine. D'ici-là, gardez-la loin des autres bébés et revenez en urgence si elle fait de la fièvre".

Je déteste ressortir de chez le médecin plus confuse que lorsque j'y suis entrée. Mais avec Éliane, on dirait que je vais devoir m'habituer...

lundi 13 octobre 2014

Ne rien faire

J'en ai parlé à quelques personnes au lancement en fin de semaine (c'était un super événement en passant, j'en reviens pas de la quantité de personnes présentes!). Ce que je trouve le plus dur dans mes journées de nouvelle maman, c'est tout le temps que je passe à ne rien faire.

Voyez-vous, mon bébé dort beaucoup. Mais uniquement dans mes bras ou dans ceux de son papa. Et comme on ne peut pas toujours la mettre dans le porte-bébé (elle s'est mise à régurgiter beaucoup quand elle est à la verticale et disons que c'est déplaisant de se faire régurgiter dessus quand on est strapé dans un porte-bébé), ben la position la plus confortable pour la laisser dormir, c'est effouairé sur le sofa. Lorsqu'elle a des coliques, nos bras et le sofa semblent également la réponse à ses maux.

Sauf que, une fois sur le sofa avec un bébé dans les bras, impossible de se servir d'un ordinateur ou de taper du texte, difficile de lire (impossible en tout cas de lire 6, Chalet des Brumes, parce qu'il y a pas mal trop de pages à tourner!), bref, pas moyen de faire quoique ce soit! La solution : regarder la télé. Films, séries télé, documentaires, tout y passe (avec les sous-titres, histoire de ne pas manquer trop de texte quand bébé se met à pleurer). Éliane est heureuse, au chaud, et moi j'ai une source de distraction...

Mais mes dieux que je ne me sens pas productive!

C'est vraiment pas facile de ne rien faire quand on est plutôt du genre à exécuter quatre tâches en même temps!!!

vendredi 10 octobre 2014

Grand lancement collectif.

Demain, je m'en vais au grand lancement collectif des Six Brumes et de Brins d'éternité à l'Amère à Boire! :)

Ce serait gênant de ne pas y être : j'ai participé à deux des projets qui sont à l'honneur, soit l'anthologie soulignant les dix ans de la revue Brins d'éternité, ainsi que 6, Chalet des brumes un hommage aux livres dont vous êtes le héros.

J'ai hâte de revoir tout le monde et de fêter nos nouvelles œuvres.

Mais en même temps, je suis un peu inquiète. Parce que j'ai décidé de ne pas amener Éliane avec moi. Mon chéri va s'occuper de garder notre fille et me laisser faire du social tout mon saoul.

C'est pas pour lui que je m'inquiète : je sais qu'il va très bien s'en tirer. Lui et Éliane vont passer une très bonne soirée.

Mais moi, j'ai peur de m'ennuyer de ma puce! Ce sera la première fois que je passerai autant d'heures loin d'elle.

Le cordon ombilical, les médecins le coupent à la naissance du bébé, mais on dirait que ça prend un petit bout de temps avant que la maman ait le message! :p

mardi 7 octobre 2014

Vivre de ma plume : c'est parti

Bon, ben, c'est officiel, mes prestations de maternité sont terminées, alors à partir de cette semaine, l'écriture est désormais ma seule source de revenus.

Théoriquement, il serait possible de faire vivre notre petite famille avec le seul salaire de mon chum. En pratique, mettons qu'on trouverait les fins de mois difficiles (et le kraft diner sans gluten c'est quand même trois fois le prix du régulier...). Je dois donc gagner un certain revenu, histoire de contribuer aux dépenses courantes. Par contre, l'objectif est modeste. Vais-je le révéler? Ah pis, pourquoi pas...

Mon but est de gagner environ 10 000$ par an grâce à l'écriture. Je me donne trois ans. J'ai assez d'économies pour tenir jusque là. (Et, entretemps, Éliane aura suffisamment grandi pour me laisser un peu de temps libre! ;) Chaque dollar gagné dans les prochaines années s'ajoutera à mon pécule et me permettra de repousser le moment de retourner sur le marché du travail régulier. Si ce moment ne survient jamais, je ne me plaindrai pas. Ça s'annonce quand même bien : en 2014, je devrais atteindre la moitié de mon objectif financier.

Et si un jour je dois retourner faire du 9 à 5, ben tant pis. Au moins, j'aurai essayé.

En plus, si ça se trouve, après une année complète sans interactions avec des collègues de travail, j'vais ptêt m'ennuyer...

Ou ptêt pas! ;p